Plus de 250 métiers dans tous les domaines

Informatique
> 29 résultats
administrateur/trice de base de données

Le rôle de l'administrateur de base de données est d'installer, de configurer, d'optimiser et de superviser une ou plusieurs bases d'information internes à une entreprise. Son objectif ? Rendre cette masse d'informations disponible aux utilisateurs rapidement et à tout moment. Pour ce faire, il a recours à des logiciels spécialisés. Il organise le stockage, les sauvegardes et la sécurité, et assiste les utilisateurs. Un poste stratégique qui demande des savoir-faire multiples.
administrateur/trice de logiciels de laboratoire
Gestion des rendez-vous et des prélèvements, traitement et archivage des données, rapports d'analyses... ces tâches sont désormais traitées via des logiciels ou progiciels spécifiques. Le gestionnaire de logiciels de laboratoire en assure le renouvellement, la maintenance et garantit l'intégrité des données tout au long de la chaîne. Grâce à une veille et à l'analyse des besoins, il propose des mises à jour ou un renouvellement, et gère l'installation et la bonne utilisation des logiciels.
administrateur/trice de réseau
Toute entreprise, publique ou privée, a besoin d'échanger très vite de grandes quantités d'information. L'administrateur réseaux est là pour gérer et optimiser la circulation de ces informations en veillant au bon fonctionnement d'un réseau informatique. Il assure sa sécurité, contribue à son enrichissement et à son amélioration. Un rôle à la fois technique et pédagogique. Si le métier est accessible à des techniciens supérieurs, la gestion des réseaux complexes est réservée aux ingénieurs.
architecte des systèmes d'information
À l'interface de nombreux métiers de l'entreprise, l'architecte des systèmes d'information conçoit et organise l'ensemble des serveurs, systèmes d'exploitation, ordinateurs, logiciels, etc. afin de les adapter aux besoins des utilisateurs. Avant de faire des préconisations, il commence par un audit approfondi de l'existant. Il suit la mise en place et contrôle l'efficacité de son plan jusqu'au bout. Il doit posséder des compétences techniques pointues, en plus de qualités relationnelles avérées.
architecte réseau
L'architecte réseaux conçoit la configuration du réseau de communication d'une entreprise, par lequel transitent des données informatiques (textes, images, sons). Sa mission : proposer des solutions fiables, efficaces et financièrement rentables pour permettre à tous les utilisateurs d'obtenir les informations souhaitées en temps voulu. Et ce, quelles que soient la distance et la diversité des équipements utilisés. Un rôle clé à l'heure où les réseaux se densifient.
architecte web
Expert technique, l'architecte web crée et fait évoluer le schéma technique d'une application mobile ou d'un site Internet. Après avoir réalisé un audit technique, il conseille les intervenants (chef de projet interne ou client extérieur) dans leurs choix technologiques, puis valide la cohérence des solutions retenues. Il garantit les outils choisis sur la durée en anticipant les besoins futurs et les évolutions possibles du projet. Il travaille dans une agence web, une ESN (entreprise de services du numérique), chez un éditeur de logiciels ou en entreprise pourvue d'un service dédié à l'Internet.
chargé/e des méthodes outils et qualité en informatique
Garant de la qualité de la production informatique de son entreprise ou de son client, le chargé des méthodes outils et qualité définit et accompagne la mise en place de nouvelles procédures et méthodes de travail, en tenant compte des contraintes, aussi bien réglementaires que techniques. Il intervient donc depuis la définition des nouvelles normes jusqu'à leur appropriation par les salariés. C'est un rôle transversal qui demande de l'expérience.
chef/fe de projet informatique
Technicien de haut vol, le chef de projet informatique pilote l'ensemble de la conception et de la réalisation de solutions informatiques, voire la maintenance. Il rencontre les clients, analyse leurs besoins et élabore le cahier des charges. Manager, il anime et encadre une équipe de développeurs, répartit les tâches. Et ce, tout en veillant au respect des plannings et des coûts. Cette fonction aux multiples facettes est rarement accessible à des débutants.
chef/fe de projet multimédia
Sites Internet, jeux vidéo, CD-ROM... le chef de projet multimédia analyse les besoins d'un client et supervise la production de ces produits. Pour cela, il anime une équipe d'auteurs, de scénaristes, de rédacteurs, de réalisateurs vidéo, d'ingénieurs du son, de chargés de production, d'infographistes, de développeurs multimédia, de webdesigners. Salarié ou indépendant, il possède plusieurs années d'expérience dans le multimédia ainsi que des compétences affirmées en gestion de projet.
chef/fe de projet web-mobile
Au départ de la création d'un site Internet ou d'une application, le chef de projet web/mobile coordonne le travail des différents intervenants, tout en veillant au respect du budget et des délais. En agence, il répond également aux appels d'offres, rédige le cahier des charges et sert d'interface avec le client. C'est un manager aux solides compétences techniques et relationnelles et qui possède une certaine expérience dans le secteur.
cogniticien/ne
Aider à dessiner le cockpit d'une voiture de course ou d'un avion de chasse, créer des systèmes de substitution pour des malvoyants, permettre à des chirurgiens de faire de la télémédecine... voici quelques applications du cogniticien. Son rôle : proposer des modèles de conception accompagnés d'outils techniques et technologiques adaptés à l'homme, permettre une meilleure coopération entre l'homme et les systèmes informatisés. Un métier encore récent, un enjeu réel... mais peu de places.
concepteur/trice de jeux vidéo
Un oeil sur le cahier des charges et l'autre sur les contraintes techniques, ce spécialiste de l'interactivité définit l'ensemble du contenu d'un jeu. Il travaille avec des infographistes, des level designers, des sound designers, des testeurs, etc., et s'adapte aux goûts du public tout en surveillant la concurrence. Si le métier fait rêver, il offre peu de débouchés en France : il faut parfois accepter de s'expatrier. Une formation de 3 à 5 ans après le bac est indispensable.
consultant/e en systèmes d'information
Sollicité par les dirigeants d'une entreprise, ce consultant propose et met en place des solutions informatiques qui permettront d'améliorer les SI (systèmes d'information) de l'entreprise : serveurs, bases de données, logiciels de gestion... Un métier qui nécessite des compétences en informatique en vue de concevoir (ou d'améliorer) les SI, mais également une grande ouverture d'esprit pour comprendre les besoins de l'entreprise cliente, son métier, ses objectifs...
consultant/e informatique
Expert extérieur à l'entreprise, le consultant informatique apporte ses connaissances à des clients désireux de faire évoluer leur système. Il propose des solutions techniques et organisationnelles dont il suit ensuite la mise en place. Il doit s'adapter rapidement et être un excellent communicant pour comprendre les besoins de chaque client et leur proposer la meilleure solution. Les besoins sont constants au sein des ESN (entreprises de services du numérique), surtout pour les spécialistes d'un domaine. Une double compétence est appréciée.
cryptologue
Expert en sécurité des systèmes de communication, le cryptologue met en place des codes réalisés à partir d'algorithmes complexes. Son but : sécuriser des données sensibles telles que les mots de passe, les identifiants de compte en banque, les numéros de carte de paiement... Il doit également tester sans cesse la fiabilité de son travail et mettre à l'épreuve les programmes élaborés par ses collègues, ce afin de déjouer les attaques des pirates informatiques.
data manager
Né de la profusion de variables qui demandent de nouvelles méthodes analytiques, le data manager est à la croisée des chemins de la statistique, de l'informatique et de la maîtrise des enjeux économiques et sociaux de l'entreprise pour laquelle il travaille. Plus qu'un statisticien, il a souvent un rôle stratégique d'aide à la décision, notamment pour le marketing. On trouve désormais des spécialistes data dans tous les secteurs d'activité.
développeur/euse d'applications mobiles
Le développeur d'applications mobiles est chargé de la réalisation technique d'une application, basée sur un cahier des charges précis. Grâce à de solides connaissances en maths et en informatique, il choisit les logiciels et codes spécifiques pour la construire. Il travaille en relation avec le chef de projet et un graphiste. Il peut exercer à son compte, au sein d'une agence spécialisée ou en entreprise. Il doit assurer une veille constante pour rester à la pointe des nouvelles technologies.
développeur/euse informatique
Le développeur informatique est le " pro " des langages informatiques. Technicien ou ingénieur, il analyse les besoins des entreprises et crée des programmes sur mesure, ou améliore ceux qui existent. Une fois le logiciel créé, il le teste, en réalise la documentation technique, s'occupe du suivi et de la formation utilisateur. Il travaille dans les ESN (entreprises de services du numérique) qui regroupent les éditeurs de logiciels et les sociétés de conseil.
expert/e en sécurité informatique
Les informations sont de plus en plus nombreuses à circuler sur les réseaux informatiques des entreprises. Les virus, les tentatives d'intrusion, les erreurs d'utilisation, aussi ! L'expert en sécurité informatique est là pour garantir la meilleure protection des données. Pour cela, il diagnostique d'abord, propose des procédures de sécurité ensuite. Employé dans une ESN (entreprise de services du numérique) ou dans une société utilisatrice, c'est un spécialiste de haut niveau, fort convoité.
gestionnaire de données cliniques
Le gestionnaire de données cliniques conçoit une base de données pour recueillir les milliers d'informations relatives à une étude clinique. Il en contrôle la cohérence et la traçabilité, conformément aux exigences réglementaires et législatives en vigueur. Son objectif final est de rendre ces données fiables et exploitables par les statisticiens qui devront, à partir de celles-ci, statuer sur l'intérêt thérapeutique d'un médicament.
hot liner
Un problème de connexion à Internet, une imprimante coincée, une erreur système... À l'autre bout du fil, le hot liner est là pour mettre un terme aux soucis techniques des utilisateurs, collègues ou clients de son entreprise. Comment ? En réceptionnant les appels, en établissant un diagnostic et en cherchant la solution la mieux adaptée au dépannage. Et ce, le plus rapidement possible. Un métier où résistance au stress, patience et pédagogie sont de rigueur. De nombreuses évolutions de carrière à la clé.
informaticien/ne industriel/le
L'informaticien industriel est un spécialiste des systèmes de production. Il conçoit, développe, intègre des logiciels de pilotage de machines automatisées. Présent dans toutes les branches industrielles, il exerce une profession technique mais non dénuée d'une dimension humaine. Dans l'industrie, au sein d'une SSII (société de services en d'ingénierie informatique) ou encore d'une société de conseil, les emplois sont au rendez-vous, pour les techniciens comme pour les ingénieurs.
ingénieur/e cloud computing
Expert de la virtualisation des données en dehors de l'entreprise, et de leur stockage sécurisé sur des serveurs distants pour un accès depuis mobiles, tablettes ou postes de travail, l'ingénieur cloud computing accompagne les entreprises dans leur mutation vers cette nouvelle tendance qui se généralise. Les débouchés et le salaire sont motivants pour ces professionnels qui peuvent exercer aussi bien chez les prestataires qu'en entreprises utilisatrices. Les jeunes diplômés spécialisés comme les informaticiens expérimentés sont recherchés pour ce poste.
ingénieur/e logiciel
Concevoir puis mettre en place des logiciels de comptabilité, de gestion des stocks, de traitement des images, d'applications web... en suivant les demandes des entreprises ou des administrations, c'est le rôle de cet ingénieur en informatique. Il rédige un cahier des charges fonctionnel (spécifications, délais, coûts...), puis technique, et élabore une maquette du logiciel, en concertation avec ses futurs utilisateurs. Il peut avoir un profil polyvalent, ou se spécialiser dans un domaine précis de l'informatique, notamment en informatique de gestion, en informatique embarquée ou en informatique industrielle.
ingénieur/e support
Très réactif et efficace, l'ingénieur support intervient auprès du client en cas de problème informatique, qu'il soit logiciel ou matériel. Il doit rapidement effectuer un diagnostic précis, afin d'apporter ou une plusieurs solutions qu'il aidera ensuite à mettre en place. Premier interlocuteur de l'utilisateur, il doit avoir le sens de l'écoute et du contact. Les débouchés sont bons pour cette profession qui requiert de l'expérience ou un diplôme de niveau bac + 5 du secteur informatique.
ingénieur/e système
Le système informatique de son entreprise n'a pas de secret pour lui. L'ingénieur système met en oeuvre ou adapte les systèmes d'exploitation et leurs extensions (réseaux, bases de données). Parmi les missions de ce spécialiste de haut niveau : réaliser les configurations et les paramétrages, effectuer tests et contrôles, assurer une veille technologique, résoudre les incidents de premier ordre, sécuriser les informations... Un travail tout en relations, que ce soit avec les clients ou les fournisseurs.
intégrateur/trice web
Ce professionnel est chargé de monter les pages d'un site web en y réunissant l'ensemble des éléments décidés par le chef de projet ou le webmaster : textes, images, liens hypertextes, tableaux... Son travail se situe entre celui du webdesigner et celui du développeur. Sa fonction est comparable à celle du maquettiste en édition : il met en oeuvre des choix graphiques et éditoriaux. Doté d'une bonne connaissance des langages informatiques, il possède aussi un vrai sens artistique.
technicien/ne de maintenance en informatique
Le technicien de maintenance en informatique diagnostique puis résout tout problème constaté par un utilisateur concernant des matériels ou des logiciels. Et ce, d'un gros virus à un simple bogue, en passant par une souris ou un clavier défectueux. Travaillant pour une SSII (société de services en ingénierie informatique), un constructeur de matériel informatique, une entreprise ou une administration, il intervient sur place ou à distance (via un réseau ou le téléphone). Quel que soit son employeur, il sait s'adapter à des horaires et à des interlocuteurs divers.
testeur/euse en informatique
Tout programme informatique passe entre les mains du testeur avant d'être validé, que ce soit pour vérifier les performances d'un logiciel embarqué dans un jeu vidéo, un scanner ou une application industrielle. Autour de l'exécution des contrôles, le testeur assure un travail de préparation et d'analyse. Il établit une stratégie, planifie les opérations, élabore les outils de tests, exécute les tests, analyse les résultats et rédige des rapports. Au final, il transmet les anomalies détectées au développeur informatique chargé des corrections.
Retour haut de page