Plus de 250 métiers dans tous les domaines

Transport et logistique
> 16 résultats
accompagnateur/trice de tourisme équestre
Bon cavalier, l'ATE (accompagnateur de tourisme équestre) prépare les chevaux et le matériel, et assure les soins. Guide, il organise et conduit des sorties sur des itinéraires identifiés, en fonction de ses clients (enfants, adultes, personnes handicapées). Il fait découvrir aux touristes tous les aspects (écologique, historique, économique...) des régions traversées. Il travaille surtout entre mai et septembre, mais peut occuper un plein temps dans les centres équestres.
administrateur/trice de mission humanitaire
Qu'il intervienne en Somalie ou en Irak, l'administrateur de mission humanitaire a 3 missions principales : le budget, la gestion du personnel et les formalités administratives. Il peut être responsable de centaines d'employés et de millions d'euros. Sans oublier son rôle de formateur d'assistants locaux. Les organisations non gouvernementales (ONG) recherchent des personnes expérimentées qui sauront travailler dans ces conditions difficiles.
agent(e) d'exploitation
L'exploitation dans une société de transport, c'est le cœur de l'activité. L'agent d'exploitation veille au bon déroulement de l'acheminement tant des marchandises ( par route, fer, air, mer ) que des personnes. Son souhait est d'apporter entière satisfaction à son client avec le souci du respect de la réglementation et de la sécurité. Il fait l'interface entre les clients et les conducteurs. Faire partir les camions, assurer le suivi administratif des commandes, répondre aux demandes des clients...l'agent d'exploitation doit être polyvalent.
agent/e d'escale

L'agent d'escale accueille, informe et accompagne les passagers à l'aéroport, au départ comme à l'arrivée. Il effectue les opérations d'enregistrement des personnes et de leurs bagages. Il est présent auprès des passagers en cas d'imprévus (perte de bagages, retard ou annulation de vol). Disponibilité, courtoisie, excellente présentation et maîtrise de l'anglais sont indispensables.
agent/e de transit
Gérer le transport des marchandises importées ou exportées pour le compte d'une entreprise, telle est la mission de l'agent de transit. Il s'assure que tous les documents sont en règle et trouve le mode d'acheminement le moins coûteux et le plus rapide. En cas de dégâts ou de litige, il est le premier interlocuteur auprès des assureurs. La profession, peu connue, mais en plein développement, exige une très grande rigueur.
chef/fe de mission humanitaire
En lien avec son ONG, il fixe le cadre stratégique et opérationnel d'une mission humanitaire. Après avoir évalué les besoins, il répartit les financements et suit l'activité sur le terrain. Il est le représentant de son organisation auprès des autorités locales et des financeurs. Meneur d'hommes, il encadre les équipes d'intervenants expatriés et locaux, dont il assure aussi la sécurité. Cet emploi représente souvent une évolution pour un administrateur, un logisticien ou un médecin.
commercial/e à bord des trains
Le commercial à bord des trains, ou contrôleur, est le principal interlocuteur entre la SNCF et les voyageurs. En uniforme et assermenté, il est chargé de l'accueil, de l'information, de l'assistance et de la sécurité des clients. Il assure la sauvegarde des recettes par le contrôle des titres de transport. Il peut travailler sur les quais ou dans les trains. Ce métier demande une grande disponibilité et beaucoup de sang-froid. La SNCF, qui est le seul employeur, forme elle-même ses agents.
conducteur/trice routier/ère

75 % des marchandises transitent par la route. Les besoins en professionnels qualifiés sont donc importants. Qu'ils travaillent dans un rayon de 150 km ou à l'international, les conducteurs routiers ont pour mission de livrer des marchandises en bon état et en respectant les délais impartis. Ils assument également des tâches techniques, administratives et commerciales. Résistance au stress, sens des responsabilités et esprit d'initiative sont indispensables. Malgré des horaires difficiles et des déplacements continuels, la grande liberté du métier attire.
hôte/esse d'accueil
Le métier d'hôte d'accueil recouvre une multitude d'activités, qui varient selon le type de poste et le lieu de travail. Aux classiques prestations d'accueil et d'information du public s'ajoutent désormais d'autres missions, proches du secrétariat ou de l'animation. La fonction s'est professionnalisée avec l'embauche de personnes plus qualifiées, possédant une bonne culture générale et maîtrisant au moins une langue étrangère.
logisticien/ne
En entreprise, le logisticien organise et gère tous les mouvements de marchandises, depuis la réception des matières premières jusqu'à la livraison des produits finis. Son challenge : gagner du temps et réduire les coûts de stockage et de transport. Réactif et organisé, il trouve rapidement des solutions aux imprévus et recherche les meilleures techniques de gestion des flux. Ce professionnel travaille surtout dans les grandes entreprises industrielles et commerciales et chez les prestataires de transport et de logistique.
magasinier/ère cariste

Dans un entrepôt ou un magasin, le magasinier cariste réceptionne les marchandises, les transporte sur des chariots élévateurs pour les stocker, prépare les commandes et les expédie. La gestion informatisée des stocks peut aussi faire partie de ses attributions. Dans ses activités de manutention, le magasinier cariste se montre organisé, rapide et précis. Il possède aussi le sens de l'anticipation. Plus ou moins polyvalent selon les entreprises, cet opérateur en logistique est très recherché.
responsable approvisionnement
Dans un rôle qui touche à la fois à la fonction achats et à la fonction logistique, le responsable approvisionnement gère les flux et les stock de produits. Délais de livraison, taux de remplissage, taux de rotation des stocks... autant d'actions qu'il mène et vérifie, afin d'améliorer les performances de l'entreprise, notamment du service logistique, et trouver des solutions pour optimiser les flux avec les fournisseurs.
vendeur/euse-magasinier/ère en fournitures automobiles
Triple compétence pour ce professionnel, à la fois vendeur, technicien et gestionnaire. Le vendeur-magasinier en fournitures automobiles est un mécanicien dans l'âme, capable de comprendre les demandes pointues de professionnels de l'auto, de la moto ou du véhicule industriel... et d'y répondre ! Il sait aussi accueillir et écouter les particuliers, pour leur proposer les produits adéquats et les conseiller sur leur montage ou leur utilisation. C'est encore lui qui gère et contrôle tous les mouvements de pièces dans le magasin. Organisé, rapide et rigoureux, ce vendeur spécialisé a le goût des contacts. Il peut exercer son activité dans le service pièces détachées d'un concessionnaire de véhicules, dans un centre auto ou un centre de réparation rapide.
yield manager
Le yield manager a pour but d'optimiser le chiffre d'affaires de son entreprise, le taux de remplissage (de l'avion, de l'hôtel, de la salle de spectacle, etc.) et le prix moyen du service offert en s'ajustant à la demande. Pour cela, il analyse finement un certain nombre de données fixes et variables afin d'adapter et de définir les tarifs au plus juste en fonction du taux d'occupation, des dates ou encore du type de client. Bons débouchés pour ce métier encore jeune qui demande une forte réactivité.
Retour haut de page