Plus de 250 métiers dans tous les domaines

Textile, habillement cuir
> 9 résultats
bottier/ère
L'artisan bottier fabrique des chaussures à la main et sur mesure. Après avoir défini les attentes du client, il prend ses mesures, réalise la forme en bois de son pied puis le patron, et découpe les pièces de cuir nécessaires à la réalisation de la chaussure. Il assemble ensuite ces pièces entre elles pour former la tige, qu'il coud à la semelle. Souvent spécialisé dans l'une ou plusieurs de ces étapes, le bottier est un artiste avant tout, créatif et manuel. Ce métier du luxe se fait rare.
cordonnier/ère
Des bottes à ressemeler, un talon à changer : vite, chez le cordonnier ! Spécialiste de la réparation des chaussures, cet artisan peut aussi proposer la fabrication de clés, la vente de cirage, lacets, etc. Voulant fidéliser sa clientèle, il répond rapidement aux différentes demandes grâce à son savoir-faire pointu. Des notions de gestion et de commerce sont indispensables pour réussir dans cette profession délaissée par les jeunes mais qui offre pourtant des débouchés.
costumier/ère
Engagé pour un spectacle (pièce de théâtre, opéra, ballet...) ou un film, le costumier s'intègre à une équipe artistique et se met au service d'un projet que sublimeront ses créations. Recherche des tissus, coupe, couture, finitions, tel est son quotidien. Il exerce souvent en tant qu'intermittent du spectacle et se tient donc constamment à l'affût de nouvelles collaborations. Sa réputation est essentielle !
maroquinier/ère
Spécialiste du travail du cuir, le maroquinier fabrique des accessoires de mode (sacs, ceintures, gants, portefeuilles...). En mélangeant techniques modernes (machines automatisées?) et techniques artisanales (couture main?), il doit être capable d'adapter ses produits aux tendances de la mode. Très technique, son travail nécessite une solide formation. Il est alors facile de trouver un emploi soit comme artisan, soit dans le secteur industriel.
modéliste
Architecte du vêtement, le modéliste traduit en 3 dimensions le projet imaginé par le styliste. Grâce à lui, le crayonné sur papier prend vie et forme. Muni de ciseaux et d'épingles, il commence par placer une toile sur un buste d'atelier pour élaborer un patron, avant de construire un prototype du vêtement pour l'atelier de production. Habileté, patience et rigueur sont exigées pour ce travail qui fait rimer technicité avec créativité. De la persévérance, sinon rien !
prototypiste en matériaux souples
À la fois créateur et conseiller technique, le prototypiste fabrique les prototypes, maquettes et préséries d'échantillons de produits. Des produits destinés à des secteurs aussi différents que l'aéronautique, la mode, le sport... Pour réaliser la pièce qui servira au lancement de la production en série, le prototypiste s'appuie sur le cahier des charges, et tient compte des contraintes techniques (temps, matières premières) et des coûts de production.
sellier/ère
Le métier de sellier se décline en 4 spécialités : bourrelier, garnisseur, harnacheur et maroquinier. Artisan ou ouvrier qualifié, il travaille principalement le cuir, mais aussi d'autres matières synthétiques ou naturelles. Il exerce son métier manuellement ou à l'aide de machines. Il est employé dans des secteurs comme l'automobile, l'aéronautique, le luxe... majoritairement pour l'entretien et la réparation des selles et autres sièges en cuir.
tailleur/euse et couturier/ère
Le tailleur-couturier réalise des vêtements sur mesure pour des particuliers souvent aisés, des tenues pour des occasions particulières (cocktail, mariage...), ou encore des costumes pour l'opéra et le théâtre. Il maîtrise toutes les étapes de la fabrication, du patron aux finitions, mais peut aussi se spécialiser dans l'une de ces étapes. Salarié ou indépendant, cet artisan minutieux et rigoureux est souvent obligé de se diversifier pour faire face à la concurrence industrielle.
technicien(ne) produit - secteur textile

.

Retour haut de page