Plus de 250 métiers dans tous les domaines

Production d'énergie, d'eau et protection de l'environnement
> 15 résultats
agent/e de développement des énergies renouvelables
Solaire, éolien, géothermie, biogaz, bois-énergie... cet agent s'occupe de tous les projets d'intégration des énergies renouvelables dans les bâtiments et équipements locaux. Il met en place, suit les travaux et veille à l'optimisation des installations. Animateur, il organise la communication auprès des habitants et des élus. Gestionnaire averti, il règle les problèmes administratifs et financiers d'un projet. Technicien ou ingénieur, cet agent territorial est fonctionnaire ou contractuel.
chargé/e hygiène sécurité environnement (HSE)
Le chargé hygiène sécurité environnement (HSE) conseille et assiste la direction de son entreprise dans la définition d'une politique de sécurité. Son objectif : le risque professionnel zéro. Dans la mise en oeuvre de ses actions de prévention et de contrôle, il mobilise ses compétences techniques, scientifiques et juridiques, ainsi que ses capacités de négociation. Ce professionnel trouve facilement un emploi dans un secteur en plein développement.
garde (chasse, pêche, littoral, rivière, parcs nationaux)
Surveiller les forêts, les cours d'eau, les bords de mer, les parcs... Tel est le rôle des gardes. Pourquoi ? Pour préserver l'équilibre entre la faune, la flore, les ressources naturelles et les hommes. Ainsi, face à des animaux en surnombre, ou en voie de disparition, ou face à des sites risquant d'être pollués, ces professionnels de l'environnement font respecter les règlements pour que la nature et les hommes vivent en bonne intelligence.
ingénieur/e d'études en sûreté nucléaire
Garant de la sécurité des hommes, des installations et de l'environnement, l'ingénieur d'études en sûreté nucléaire évalue l'état de sûreté des centrales ainsi que le bon respect des référentiels et des procédures de sécurité. Il rédige les documentations spécialisées et conseille le responsable d'exploitation, notamment en cas d'incident, sur les procédures à mettre en place. C'est un métier de niveau bac + 5, accessible aux jeunes diplômés, surtout en tant que consultants.
ingénieur/e en R et D en énergies renouvelables

L'ingénieur recherche et développement (R & D) en énergies renouvelables participe à l'amélioration des techniques existantes. Il en développe également de nouvelles dans les cinq familles suivantes : biomasse, éolien, géothermie, hydraulique/hydroélectricité, solaire. Il travaille en équipe, parfois internationale, sans perdre de vue la rentabilité de ses innovations et doit savoir convaincre de leur utilité. Son travail se situe au coeur de la transition énergétique, enjeu majeur des années à venir.
ingénieur/e environnement

L'ingénieur environnement étudie et mesure l'impact des méthodes de production de l'entreprise sur l'environnement. Il veille à l'application des normes et réglementations spécifiques et propose des solutions pour lutter contre les pollutions diverses (eau, air, bruit...), en tenant compte des contraintes économiques et sociales. Il peut travailler pour une collectivité territoriale, un bureau d'études, une association ou une entreprise.
ingénieur/e environnement et risques industriels
Qui dit industrie chimique dit risques écologiques. L'ingénieur environnement et risques industriels cherche à neutraliser les possibilités d'accident et veille à ce que l'activité de l'usine respecte les normes écologiques en vigueur. Dans les entreprises chimiques classées à risque (type Seveso), il est responsable du PPRT (plan de prévention des risques technologiques). Il possède de multiples compétences scientifiques et techniques, mais aussi en droit de l'environnement.
ingénieur/e gaz
Géologues, géophysiciens et ingénieurs forage se partagent les opérations d'exploration et d'extraction du gaz. Celui-ci est acheminé des terminaux méthaniers aux consommateurs par différents réseaux. Des ingénieurs et des chargés d'affaires travaux s'occupent de l'extension, du renouvellement et de la maintenance des gazoducs, stockages souterrains, canalisations... D'autres ingénieurs orchestrent les mouvements gaziers, en tenant compte des conditions climatiques et des prévisions de consommation.
ingénieur/e hydroécologue
L'ingénieur hydroécologue utilise des plantes aquatiques (comme des roseaux, des nénuphars...) pour nettoyer naturellement les eaux usées ou polluées. Il utilise ses connaissances scientifiques en hydrologie, en écologie et en biologie pour mettre en place un système d'assainissement 100 % naturel, sans produits chimiques. Avec le développement de la réglementation environnementale, ce métier, peu connu, est promis à un bel avenir.
ingénieur/e radioprotection
Garant de la sécurité sur les sites et les centrales nucléaires, l'ingénieur radioprotection conçoit la politique de prévention des risques. En ingénierie, il est chargé d'adapter et d'améliorer les moyens et outils de mesure et de prévention. Il analyse les postes de travail présentant un risque d'exposition aux rayonnements. Il détermine et choisit le matériel adapté, et fait réaliser des mesures de rayonnement. En cas d'incident, il réagit immédiatement en proposant des solutions adaptées pour éviter toute contamination.
opérateur/trice de raffinerie

Avant de le retrouver sous forme de kérosène, fioul, essence, lubrifiant... le pétrole brut, extrait des profondeurs de la Terre, doit subir un raffinage. Il s'agit d'une séparation et d'une transformation des composants du pétrole en différents produits. Cette transformation nécessite différentes opérations réalisées par des unités de production. Pour veiller au respect de l'environnement et des normes de sécurité, l'opérateur de raffinerie surveille et vérifie ces unités.
responsable de site de traitement des déchets
Indispensable, le responsable de site de traitement des déchets gère les opérations de recyclage, d'incinération, de valorisation ou d'enfouissement de nos déchets (364 kg par an et par habitant !). À la tête d'une usine d'incinération, d'un centre de tri ou encore d'un centre de stockage, il assure le bon fonctionnement au quotidien de son site, avec l'aide des équipes techniques qu'il dirige. Il travaille en environnement difficile et veille au respect strict des consignes de sécurité.
technicien(ne) rivière

Le technicien rivière est responsable de l'entretien et du bon état d'une ou plusieurs rivières. Sa première mission est donc d'observer. D'observer l'état des berges, de l'eau, de la flore qui borde la rivière mais aussi du fond de l'eau, du lit de la rivière ! A partir de ses observations, il définit un programme de travaux et le présente ensuite aux élus (une commune, une communauté de commune...) qui décident ou non de leur réalisation.
L'étape suivante est l'organisation et le suivi des travaux. Au technicien rivière d'établir des devis, de rencontrer des entreprises et ensuite de surveiller le chantier. Le technicien rivière a une vision globale et complète de la rivière. Il n'est pas expert dans tous les domaines mais il sait où trouver les personnes spécialistes qui pourront intervenir.
Au quotidien, le technicien rivière s'occupe de tout ce qui concerne la vie de la rivière. Des arbres tombés dans la rivière, des zones inondées, des eaux polluées, des poissons en voie de disparition, des problèmes de cohabitation entre les pêcheurs et les kayakistes, autant de raisons pour lui d'intervenir !

technicien/ne d'exploitation de l'eau
Dans la salle de commandes de son usine, le technicien d'exploitation de l'eau surveille les différents paramètres de débit et de qualité de l'eau. Chargé d'assurer la qualité de ce précieux liquide, il veille au bon fonctionnement du processus aux commandes d'un système de gestion technique centralisé. Disponible et réactif, il peut travailler dans le privé (3/4 des emplois) ou dans le secteur public.
technicien/ne en traitement des déchets
En usine de traitement ou en décharge contrôlée, le technicien en traitement des déchets est chargé de la collecte, du traitement et du recyclage des déchets ménagers ou industriels. Il effectue des prélèvements afin de vérifier la bonne marche de l'ensemble du processus de traitement. Responsable d'une équipe d'agents, placé sous l'autorité d'un ingénieur, il possède de bonnes connaissances en chimie et sait évaluer les risques et les coûts.
Retour haut de page