Le stage, une bonne entrée en matière

Faire découvrir son entreprise et les métiers qui s’y exercent, contribuer à l’orientation des jeunes et à la construction de leur projet professionnel, leur donner envie de se diriger vers son activité... autant de bonnes raisons pour accueillir un stagiaire dans votre entreprise.

 
Le mini stage en entreprise, ou période d’observation en entreprise, concerne les jeunes scolarisés qui en font la demande, pendant les vacances scolaires. Ce dispositif est encadré par une convention spécifique visée par les Chambres consulaires.

  

Pour qui ?

Pour tous les jeunes d’au moins 14 ans, scolarisés en classe de 4e, 3e ou en lycée.

 

Quelles entreprises ?

Tous secteurs d’activité et toutes les entreprises relevant des activités des Chambres consulaires sont concernées.

 

Quelle période ?

Pendant les vacances scolaires, selon le calendrier officiel du rectorat, y compris en juillet et août.

De 1 à 5 jours, entre le lundi et le samedi. Plusieurs stages sont possibles, à raison de 5 jours au total, par période de vacances scolaires.

La durée est de 7h maximum par jour, sur 5 jours, ou de 6 h pour les jeunes de moins de 15 ans.

 

Quel objectif pour le jeune ?

• découvrir l’entreprise, ses métiers et rencontrer des professionnels ;

• connaître le métier, les activités et l’environnement professionnel ;

• construire son projet professionnel ;

• mettre en place un futur parcours en apprentissage.

  

Quelle démarche pour l’entreprise ?

Téléchargez le modèle de convention sur les sites des Chambres Consulaires :

Vous pouvez l'obtenir en vous adressant aux contacts ci-dessous.

Imprimez, complétez et signez la convention en deux exemplaires entre l’entreprise d’accueil et l’élève (et son représentant légal s’il est mineur).

Retournez la convention par mail ou par courrier à la Chambre Consulaire dont dépend votre entreprise d’accueil deux semaines minimum avant le début de la période d’observation (prévoir quatre semaines si la période a lieu en août).

La convention examinée par la Chambre consulaire est ensuite renvoyée à l’élève, aux parents ou à l’entreprise qui se charge d’en informer l’autre partie.

L’entreprise, le jeune ou ses parents et la Chambre consulaire conserveront chacun un exemplaire.

 

À télécharger : Vademecum de la période d'observation en entreprise - Chambres consulaires des Pays de la loire [pdf]

Contacts

Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Chambre de Commerce et d’Industrie

Chambre d’Agriculture

Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Chambre de Commerce et d’Industrie

Chambre d’Agriculture

Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Chambre de Commerce et d’Industrie du 49

Chambre d’Agriculture

Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Chambre de Commerce et d’Industrie

Chambre d’Agriculture

Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Chambre de Commerce et d’Industrie

Chambre d’Agriculture

En savoir 

Retour haut de page