FAQ

 

Je suis un jeune

Le salaire minimum de l’apprenti est fixé en fonction du pourcentage du SMIC. Il augmente en fonction de l’âge de la progression dans le ou les cycles de formation faisant l’objet de l’apprentissage. Il varie entre 25% et 78% du SMIC (1 480,27 € brut mesnuel en 2017).

Le portail régional de l’apprentissage vous propose de calculer très rapidement (6 questions, moins de 2 minutes) votre rémunération d’apprenti au moyen du simulateur des aides, ici.

Le téléchargement du formulaire en pdf en fin de simulation vous informera également sur l’ensemble des aides possibles liées à votre statut, hors rémunération : logement, restauration, aide au permis de conduire, ici.

Et pour accéder directement au panorama des aides aux apprentis, ici.

N’hésitez pas à contacter un CFA qui pourra vous renseigner !

Je prends contact avec un CFA proche de chez moi ou en lien avec la formation visée, en me rendant sur le portail de l’apprentissage rubrique « Formations » en effectuant une recherche thématique ou en cliquant sur « Carte », ici.

Je consolide mon projet professionnel en effectuant des stages.

Je cherche une offre correspondant à mes attentes sur le portail de l’apprentissage, rubrique « Contrats », ici, et je dépose ma candidature et mon CV sur cette même bourse des contrats sur le portail de l’apprentissage, ici.

Dans tous les cas, je garde le contact avec le CFA de mon choix et le tiens informé de mes démarches !

Jusqu’à 25 ans, à compter de la date du début de contrat d’apprentissage.

Cette limite d’âge étant applicable à l’entrée en apprentissage, il est donc de fait encore possible d’être apprenti à 27 ans ou plus, l’essentiel étant d’avoir signé son contrat d’apprentissage l’année de ses 25 ans.

Des dérogations à la limite d’âge supérieure de 25 ans sont possibles :

  • Lorsque le contrat fait suite à un autre contrat d’apprentissage et qu’il conduit à un niveau de diplôme supérieur,
  • Lorsque la personne est reconnue comme travailleur handicapé,
  • Lorsque la personne a un projet de création ou de reprise d’entreprise subordonnée à l’obtention d’un diplôme,

Lorsque le contrat est souscrit par une personne inscrite en tant que sportif de haut niveau.Je prends contact avec un CFA proche de chez moi ou en lien avec la formation visée, en me rendant sur le portail de l’apprentissage rubrique « Formations » en effectuant une recherche thématique ou en cliquant sur « Carte », ici.

La Région des Pays de la Loire fait partie des Régions expérimentatrices de l’apprentissage pour les 26-30 ans, étendue depuis 2017 sur l’ensemble du territoire régional.

4 types de situations peuvent être concernées par cette dérogation :

  • Jeune adulte bénéficiaire du RSA pour la Loire-Atlantique ;
  • Demande concernant un secteur en tension pour lequel la formation n’est pas complète (certains secteurs industriels, agro-alimentaire…) ;
  • Demande auprès d’un employeur spécifique ne pouvant signer de contrat de professionnalisation (secteur public, Très Petite Entreprise) ;
  • Jeune adulte ayant commencé un parcours de préformation ou de formation dans le cadre des formations conventionnées par la Région.

Vous pouvez dans tous les cas contacter le service Offre de formation et sécurisation des parcours des apprentis de la Direction de l’apprentissage de la Région par mail à apprentissage@paysdelaloire.fr.

Le Dispositif d’initiation aux métiers en alternance (DIMA) –parfois appelé pré-apprentissage car situé en amont du contrat d’apprentissage – permet aux jeunes âgés de 15 ans qui en expriment le souhait de découvrir un ou plusieurs métiers correspondant à un projet professionnel. Ils suivent ainsi une formation d’un an en CFA. Ils gardent le statut scolaire (convention avec le collège d’origine) et effectuent différents stages en entreprise.

Comme pour l’ensemble des conditions de vie des jeunes et des apprentis, la Région des Pays de la Loire apporte différentes aides et soutien aux apprentis, notamment pour se loger.

Vous pourrez trouver des informations sur ces aides, ici, avec un article spécifique pour vous aider à trouver votre logement, ici.

Les mini-stages en entreprise, ou Périodes d’observation en entreprise, concernent les jeunes scolarisés, de la 4ème à la Terminale, pendant les vacances scolaires et même estivales, pour une période d’observation.

Des informations sur le portail de l’apprentissage, ici, en téléchargeant le document Vademecum de la période d’observation en entreprise, et le site du Centre régional d’information jeunesse (CRIJ), ici.

Oui, l’ensemble des formations par apprentissage sont gratuites pour l’apprenti. Elles sont financées par la taxe d’apprentissage et les Régions.

Par ailleurs, certains des coûts induits peuvent faire l’objet d’aides spécifiques. Plus de renseignements, ici

Oui, il faut répondre à 2 critères :

  • Avoir achevé le 1er cycle de l’enseignement secondaire (classe de 3ème)
  • Etre âgé de 15 ans avant le terme de l’année civile.

Le contrat d’apprentissage est un contrat tripartite. Il est rempli et signé par l’apprenti (et son représentant légal s’il est mineur) et l’employeur, et visé par le CFA.

Les congés de l’apprenti sont identiques à ceux des salariés d’entreprise, soit 5 semaines de congés payés par an au minimum.

L’apprenti, comme tout salarié, travaille selon la règlementation en vigueur. Ses heures de cours en CFA sont comprises dans la durée du travail.
Les apprentis mineurs ne peuvent être employés, sauf exception ou dérogation, à un travail effectif excédant 8 heures par jour. Le travail de nuit est interdit, hors exceptions (jeunes salariés des établissements commerciaux et du spectacle).

Un apprenti de Bac professionnel peut se réorienter vers un CAP du même domaine à l’issue de la seconde professionnelle. La durée du contrat est limitée à un an après dérogation accordée par l’autorité académique.

Les parents de l’apprenti continuent à percevoir les allocations familiales tant que celui-ci ne perçoit pas plus de 55% du SMIC.
Comme pour les autres salariés, l’apprenti bénéficie des prestations de la Sécurité sociale qui le couvre pour les risques maladie ou accident du travail. Il cotise également pour sa retraite.
Le contrat d’apprentissage est un véritable contrat de travail qui ouvre droit aux aides pour les travailleurs privés d’emploi en cas de chômage ultérieur.
Enfin, l’apprenti reçoit une carte « Etudiant des métiers » de leur établissement de formation qui lui ouvre des droits à réductions tarifaires (restauration, hébergement notamment).

C’est un Centre dédié à la Formation des Apprentis selon un rythme d’alternance qui dépend du diplôme préparé : souvent une semaine sur trois, parfois une semaine sur deux ou selon d’autres modalités. Il assure au jeune un appui dans sa recherche de contrat et accompagne l’apprenti pour répondre aux éventuelles difficultés sociales et matérielles qu’il pourrait rencontrer au cours de sa formation.
La création d’un CFA fait l’objet d’une convention conclue avec la Région. La formation générale et technologique est assurée en CFA – ou dans un établissement partenaire – pour une durée de 400 à 800 heures annuelles, répartie de la façon suivante : 2/3 de l’horaire pour l’enseignement théorique, général et technologique, et 1/3 de l’horaire pour l’enseignement technique pratique en atelier.
Au CFA, l’apprenti demeure salarié de l’entreprise.

Vous pouvez consulter les nombreuses informations présentes sur ce portail régional de l’apprentissage, mais également contacter ou aller à la rencontre des CFA du territoire, ici, ou encore profiter de leurs portes ouvertes. Dans ce cas, rendez-vous dans l’agenda, ici !

Non, ni vos coordonnées ni votre CV n’apparaîtront sur la bourse des contrats du portail de l’apprentissage. Seules les coordonnées du CFA auquel la Région aura affecté votre candidature apparaîtront en ligne. N’hésitez pas à prendre contact avec eux !

Vous pouvez poser votre question directement par mail à l’adresse bourse.apprentissage@paysdelaloire.fr. Une réponse vous sera apportée dans les plus brefs délais.

La liste de tous les Centres de formations d’apprentis est à retrouver ici, avec possibilité de la visualiser en cartographie !

Je suis une entreprise

Le portail régional de l’apprentissage vous propose de calculer très rapidement (9 questions, moins de 3 minutes) le coût salarial de votre apprenti en fonction de son profil et de votre situation, les aides financières régionales et nationales dont vous pouvez bénéficier, ainsi que le laisser à charge annuel pour votre entreprise, ceci au moyen du simulateur des aides, ici.

Pour accéder directement au panorama des aides aux employeurs : ici (Les aides aux employeurs d’apprenti.e.s en Pays de la Loire).

Le portail régional de l’apprentissage vous propose de calculer très rapidement (9 questions, moins de 3 minutes) le coût salarial de votre apprenti en fonction de son profil et de votre situation, ainsi que le laisser à charge annuel pour votre entreprise, mais il vous indiquera également les aides financières régionales et nationales dont vous pouvez bénéficier, ceci au moyen du simulateur des aides, ici.

Pour accéder directement au panorama des aides aux employeurs : ici (Les aides aux employeurs d’apprenti.e.s en Pays de la Loire).

Le portail régional de l’apprentissage vous propose de calculer très rapidement (9 questions, moins de 3 minutes) le coût salarial de votre apprenti en fonction de son profil et de votre situation. Ce simulateur des aides, ici, vous permet également de connaître les montants de vos crédits d’impôt apprentissage et compétitivité emploi.

A noter : Le crédit d’impôt est plafonné au montant des dépenses du personnel liées aux apprentis employés par l’entreprise, minoré des subvention publiques reçues en contrepartie de l’accueil de ces apprentis.

Quand une entreprise reçoit l’aide TPE Jeunes apprentis, les dépenses minorées des aides sont bien souvent inférieures à zéro et le crédit d’impôt est nul.

Oui, si les deux maîtres d’apprentissage ont suivi la formation ou sont titulaires d’une qualification de type « maître d’apprentissage », l’aide régionale est perçue pour chacun d’entre-eux.

Informations ici avec téléchargement possible du document Les aides aux employeurs d’apprenti.e.s en Pays de la Loire.

Vous pourrez trouver des informations sur la page Apprentissage et handicap, ici, et notamment dans Les aides mobilisables dans le En savoir + en bas de page.

D’autres informations directement sur le site de l’Agefiph, ici.

A noter : Par ailleurs, le portail régional de l’apprentissage vous propose de calculer très rapidement (9 questions, moins de 3 minutes) le coût salarial de votre apprenti en fonction de son profil et de votre situation, notamment s’il est en situation de handicap, indiquant le cas échéant l’aide financière nationale dont vous pouvez bénéficier (ligne Aide AGEFIPH), ceci au moyen du simulateur des aides, ici.

Pour accéder directement au panorama des aides aux employeurs : ici (Les aides aux employeurs d’apprenti.e.s en Pays de la Loire).

Oui, en cas de rupture du contrat d’apprentissage, au-delà de la période d’essai, l’entreprise peut percevoir la prime régionale au prorata de la durée effectuée du contrat.
A noter : Le même principe s’applique pour une entreprise qui embauche un jeune apprenti en cours d’année.

La période d’essai se compose des 45 premiers jours du contrat passés en entreprise, qu’ils soient consécutifs ou non. Cette période ne prend pas en compte les périodes de formation au CFA.

Le portail de l’apprentissage ne concerne que la voie de l’alternance par apprentissage.

Concernant le contrat de professionnalisation qui permet l’acquisition d’une qualification professionnelle dans le cadre de la formation continue - et non initiale comme l’apprentissage – vous pourrez trouver plus de renseignements sur ce type de contrat, ici, et auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi des Pays de la Loire (Direccte) au 02 53 46 79 00 qui pourra vous orienter.

Lors d’une simulation réalisée sur le portail de l’apprentissage sur le simulateur des aides côté employeur, ici, vous pouvez avoir le détail de l’ensemble des coûts, restes à charge, aides nationales et régionales relatives aux données du contrat d’apprentissage que vous avez complétées.

La ligne « Laisser à charge de l’employeur » est calculée en prenant le « Coût salarial pour l’employeur » duquel on déduit les « Aides financières nationales » (hors « Montant des exonérations de cotisations » déjà déduites dans la ligne « Coût salarial pour l’employeur ») et les « Aides financières régionales ». Ce calcul est automatisé par le simulateur en ligne.

Lors d’une simulation réalisée sur le portail de l’apprentissage sur le simulateur des aides côté employeur, ici, vous pouvez avoir le détail de l’ensemble des coûts, restes à charge, aides nationales et régionales relatives aux données du contrat d’apprentissage que vous avez complétées.

La ligne « Coût salarial pour l’employeur » représente ce que le recrutement de l’apprenti coûterait à votre entreprise déduction faite du « Montant des exonérations de cotisations » mais sans intégrer les autres aides financières régionales et nationales.

La ligne « Laisser à charge de l’employeur sur la durée du contrat », calculée annuellement et automatiquement sur la durée du contrat via la ligne « Laisser à charge annuel pour l’employeur », représente le coût réel pour votre entreprise du recrutement de l’apprenti recherché, déduction faite de l’ensemble des aides régionales et nationales mobilisables.

Soit vous répondez Non à « Souhaitez-vous recevoir directement les candidatures » et dans cas votre offre sera confiée à un CFA qui vous mettra en relation avec les candidats intéressés. Dans ce cas, ce sont les coordonnées du CFA qui sont affichées dans votre offre en ligne.
Soit vous répondez Oui à « Souhaitez-vous recevoir directement les candidatures » et dans cas vos coordonnées apparaîtront avec votre offre en ligne, les candidats intéressés pouvant vous contacter directement.

Je suis un CFA

Vous trouverez l’ensemble des informations nécessaires sur l’espace réservé aux Ambassadeurs de l’apprentissage sur le portail de l'apprentissage (en cours de création) : missions, présentation, modalités de sollicitation…

Vous pouvez également contacter le Pôle Valorisation des métiers et des formations à la Direction de l’apprentissage de la Région des Pays de la Loire, au 02 28 20 59 33, pour de plus amples renseignements.

Vous trouverez l’ensemble des informations nécessaires sur l’espace réservé aux Ambassadeurs de l’apprentissage sur le portail de l’apprentissage (en cours de création) : missions, présentation, recrutement, modalités de sollicitation…

Vous pouvez également contacter le Pôle Valorisation des métiers et des formations à la Direction de l’apprentissage de la Région des Pays de la Loire, au 02 28 20 59 33 ou apprentissage@paysdelaloire.fr, pour de plus amples renseignements.

Pour toute demande relative au portail de l’apprentissage, contacter le Pôle Valorisation des métiers et des formations à la Direction de l’apprentissage de la Région des Pays de la Loire, au 02 28 20 59 33 ou apprentissage@paysdelaloire.fr. Une réponse vous sera apportée dans les meilleurs délais.

Retour haut de page